Crêt-Bérard

Ces surhommes les patrons de PME

«Les dirigeants de PME ne parlent pas de leur souffrance, car ils sont sous l’emprise de l’idéologie du leadership», claque Olivier Torrès, enseignant-chercheur de l’Université de Montpelier. Invité à la première édition des Rencontres Horizons de Crêt-Bérard, le 9 février 2017, il est venu parler d’un sujet tabou: la souffrance des patrons de PME. En préambule, il a regretté que cette problématique soit si peu étudiée: «Les PME sont les grands oubliés de la littérature managériale, qui se concentre presque exclusivement sur les grands groupes internationaux.

Mais ce découpage et cette division du travail ne correspond pas à la réalité des PME». Cela dit, les dirigeants n’aiment pas évoquer leur souffrance en public. Olivier Torrès: «Les recherches en santé au travail se préoccupent historiquement des ouvriers. Mais en victimisant l’employé, on diabolise sa hiérarchie. Et de toute manière, on imagine mal un patron d’entreprise arriver le lundi matin et dire: je ne me sens pas très bien, continuez sans moi!» Eclats de rire dans la salle. Le paradoxe des patrons de PME, c’est qu’ils n’ont pas les moyens d’être absent. Olivier Torrès: «Ils n’ont pas le temps d’être absent. Donc ils tombent malade uniquement pendant leurs vacances, et du coup ils n’en prennent plus...» Les causes de ces souffrances sont connues: stress, surcharge de travail (semaine de 55 heures) et l’incertitude des affaires.

Olivier Torrès: «Si vous additionnez toutes ces sources de souffrance, ils devraient tomber comme des mouches. Et bien non!» Olivier Torrès explique cette résistance par le phénomène de salutogenèse, développé par le psychologue Antonovski: «Ces patrons de PME ont le sentiment de maîtriser leur destin. Ils sont endurants, car quand ils tombent, ils savent se relever. Enfin, ils sont optimistes. Et les études ont montré que les optimistes ont tendance à vivre plus longtemps que les pessimistes.» Tonnerre d’applaudissements dans la salle.

Laisser un commentaire0 Commentaires

Marc Benninger est le rédacteur en chef de la version française de HR Today depuis 2006.

Davantage d'articles de Marc Benninger

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser