Genève

Intelligence collective

Les chiffres sont parfois éloquents. Fondée en 2013, la société Loyco (prestataire de services administratifs RH) a quadruplé son personnel en quatre ans, passant de 23 à 80 collaborateurs. Le chiffre d’affaires a grimpé, quant à lui, à 8,3 millions de francs sur la même période.

Invité par le réseau Economie & Conscience en juin 2016 à la FER Genève, son CEO Christophe Barman a détaillé devant une centaine de participants les clés de leur modèle d’organisation du travail qui stimule l’intelligence collective. Il dit: «Notre intention était de créer une entreprise qui donne du plaisir aux collaborateurs et aux parties prenantes. Pour y arriver, nous avons osé montrer vers l’extérieur ce que nous vivons en interne.» Loyco diffuse par exemple des vidéos de leur sorties d’entreprise qui n’ont rien à voir avec leurs services RH. Autre conséquence de ce changement de posture: dans une entreprise traditionnelle, la séparation entre vie privée et professionnelle des collaborateurs est clairement définie. Chez Loyco, pas du tout. «Nous communiquons beaucoup sur nos valeurs. 70 % de nos entretiens de recrutement est consacré à discuter des valeurs personnelles de nos candidats car nous estimons que cela compte plus que leur expertise métier.» Loyco attache également une grande importance à la sécurité: «Le rôle du leader est de protéger son équipe.» Autre facette de cette entreprise libérée, le pouvoir est décentralisé au maximum. «Ce sont les collaborateurs sur le terrain, proches de nos clients, qui sont le mieux à même de prendre les bonnes décisions.» Enfin, la transparence et le partage du savoir sont encouragés. Christophe Barman dévoile par exemple que les bénéfices sont redistribués de manière égale entre collaborateurs (1/3) et actionnaires (1/3). Le dernier tiers est réinvesti dans l’entreprise. «Et nous refusons de dégager des marges de plus de 10%», conclut-il devant un tonnerre d’applaudissements.

Laisser un commentaire0 Commentaires

Marc Benninger est le rédacteur en chef de la version française de HR Today depuis 2006.

Davantage d'articles de Marc Benninger

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser