Conseils pratiques

Les résultats de l’enquête suisse HR Bench – volet indicateur RH

700 entreprises suisses ont participé à la première édition du Benchmark conduit par le HR Bench Institute en collaboration avec les associations HR Swiss, le CRPM/CRQP et les Hautes Ecoles de Vaud (HEIG-VD) et de Zurich (ZHAW). Voici une synthèse des résultats.

Le baromètre des indicateurs RH Swiss Risk & Care édité sur la base de cette enquête visant à mesurer les pratiques RH, les objectifs, priorités, moyens et tendances RH, met en évidence deux types d’indicateurs RH:

• Les activités RH prises en charge dans les services RH et les ressources allouées, ainsi que les tendances à l’externalisation de services RH

• Taux d’absence, turn-over, effectifs, types de contrats CDI ou CDD et emplois à temps partiels

Un taux d’absence moyen de 4,5% en Suisse

Pour offrir des points de comparaisons pertinents, les données collectées permettent une segmentation en fonction de la taille des entreprises, les branches d’activités et les régions. Il est ainsi beaucoup plus parlant de relever par exemple que les entreprises romandes comptant moins de 100 salariés annoncent un taux d’absence maladies/accidents de 3,7% contre 5,2% pour les entreprises de plus de 500 collaborateurs ou encore que les administrations publiques romandes enregistrent un taux moyen d’absence de 6% contre 3,6% en Suisse alémanique.

Comparaison Suisse romande/alémanique

Seule une entreprise sur trois déclare prendre en charge l’ensemble des activités RH référencées, soit: la paie, l’administration RH, la gestion RH (recrutement, suivi, …), la formation, la santé et sécurité et la communication. Parmi elles, on observe une dotation moyenne en Suisse romande de 2,2 postes RH pour 100 collaborateurs, alors qu’en Suisse alémanique la dotation moyenne est de 1,6 poste RH.

Comment faire parler les chiffres

Si l’analytique RH a le vent en poupe, notamment grâce à l’évolution des SIRH, elle n’est pas une fin en soi! Utilisée à bon escient, elle permet d’orienter et de légitimer l’action RH au service de l’humain dans l’organisation. Mesurer les taux d’absence, leurs coûts, déterminer les leviers d’action pour en influencer l’évolution, planifier les ROI d’une politique de santé ciblée, mettre en évidence les liens directs entre performance de l’entreprise et bien-être au travail, illustrent comment les chiffres peuvent être mis au service aussi bien de l’organisation que de l’humain.

Concrètement, l’analyse des absences permettra d’orienter une politique de santé en agissant sur des leviers comme: la détermination des engagements santé de la direction; la responsabilisation du management – par exemple en intégrant les taux d’absence comme paramètres d’évaluation de l’encadrement; la responsabilisation des employés – en adaptant les réglementations de travail en fixant les droits et devoirs des parties en matière d’absence; une couverture d’assurance ciblée en fonction de la typologie des absences; le suivi qualitatif des absences; les mesures favorisant le retour anticipé au travail; les réorientations professionnelles; et naturellement, toutes les mesures préventives et d’accompagnement qui peuvent être déployées au sein de l’entreprise.

Laisser un commentaire0 Commentaires
Texte: Daniel Cerf

Daniel Cerf est le directeur de l’HR Bench Institute.
Tél: 076 400 54 08.
Lien: www.hrbench.ch

Davantage d'articles de Daniel Cerf
Log in to post a comment.

Ces articles pourraient vous intéresser