Transformation RH

Les salaires des spécialistes RH les plus recherchés avoisinent les 200'000 francs

La dernière étude sur les rémunérations RH de Michael Page révèle une demande particulièrement forte de spécialistes RH. Les plus hauts salaires vont aux dirigeants RH, ainsi qu’aux spécialistes en rémunération et avantages, en acquisition de talents et en formation et développement.

Conséquence de cette forte demande, les dirigeants RH et spécialistes très recherchés peuvent espérer gagner 200’000 francs ou plus, hors primes et autres avantages, en actions par exemple. Voici un aperçu des plus hauts salaires RH 2018.

 

 

Fonction/Salaire moyen (en francs)

 

  1. VP RH/280'000
     
  2. Directeur RH/230'000
     
  3. Business partner RH global/220'000
     
  4. Directeurs: Rémunération et avantages ou Acquisition des talents/200'000
     
  5. Directeur: Formation et développement/190'000

La demande s’explique avant tout par trois facteurs:

  1. La guerre constante des talents qu’accentue un meilleur contexte économique:Les responsables exécutifs savent qu’ils doivent retenir et favoriser le développement des collaborateurs à fort potentiel et cadres dirigeants. Ces employés sont difficiles et chers à remplacer et leur perte a en outre un effet multiplicateur, si leur équipe les suit par exemple. Les dirigeants d’entreprise ont aussi conscience que retenir et aider le développement des collaborateurs seniors et à fort potentiel est d’autant plus essentiel que les candidats les plus recherchés sont régulièrement sollicités par les chasseurs de têtes, même sans être en recherche active d’un nouvel emploi. Les meilleurs candidats reçoivent souvent plusieurs offres, particulièrement dans les secteurs pharmaceutiques et basés sur l’ingénierie. La tendance à utiliser l’intelligence artificielle pour identifier les candidats les plus en phase avec le client devrait perdurer.
     
  2. La recherche d’efficacité opérationnelle des entreprises: Elle est à l’origine de trois tendances clé: l'externalisation hors de Suisse (Pologne, Roumanie ou Espagne notamment) des métiers du back office pour réduire les coûts via des centres de services partagés, la rationalisation et la mise à niveau vers des systèmes IT RH conviviaux (comme Workday) et l’accent mis sur les fonctions RH à valeur ajoutée. Cela génère une demande particulièrement forte de spécialistes en IT des RH, en rémunération et avantages, en acquisition de talents, en formation et développement et en opérations – notamment en gestion des externalisations et maximisation des retours des centres de services partagés. Le nombre relativement élevé de gros rachats (tels que Johnson & Johnson/Actelion, ABB/GE Industrial Solutions) a en outre accru la demande pour ce type de spécialistes, les entreprises voulant harmoniser leurs programmes RH et créer des synergies.

     

  3. Des analyses plus performantes: Elles offrent aux entreprises une vision plus complète des risques liés au personnel. En termes de plan de succession par exemple, ils peuvent identifier les facteurs de risque, comme la surreprésentation de cadres exécutifs de plus de 50 ans, et mettre en place les programmes d’évolution et d’acquisition de talents requis pour gérer efficacement leur plan de succession.

Ces douze derniers mois ont aussi vu une demande émergente de spécialistes en conception organisationnelle et administration des salaires. La bonne nouvelle pour les professionnels des RH en début de carrière est aussi l’important manque de collaborateurs juniors, d’experts en rémunération et avantages notamment.


La mobilité internationale, fonction RH clé, a vu s’infléchir la demande - reflet du moindre nombre de postes disponibles à l’international. Les entreprises se concentrent sur les postes locaux et externalisent en général les missions internationales à des experts en mobilité.

Considérant ces diverses tendances, nous recommandons aux candidats aux métiers RH d’acquérir 2 à 3 ans d’expérience dans une fonction généraliste, avant de se spécialiser. Quel que soit leur niveau, nous recommandons aux spécialistes RH une mise à jour permanente de leurs compétences par des formations continues et sur le terrain. Cela les aidera à conserver un positionnement stratégique et à rester compétitifs sur le marché. En outre, la fidélité étant très appréciée sur le marché de l’emploi suisse, nous recommandons de garder 4 à 5 ans un même employeur.

Ces résultats d’étude, comme notre expérience de terrain, confirment que les RH sont considérées comme le partenaire des dirigeants d’entreprise prêts à gratifier les meilleurs talents des meilleures rémunérations. Ils savent que leurs collaborateurs sont un atout majeur. Plus que jamais, ils recherchent des cadres RH à même d’élaborer une ligne stratégique et des programmes maximisant l’engagement des collaborateurs. Nous estimons que la forte demande de spécialistes RH se maintiendra sur l’année à venir.

Laisser un commentaire0 Commentaires

Anthony Sorlin est Directeur, Human Resources, chez Michael Page. Active en Suisse depuis 2001, cette société identifie pour ses clients les meilleurs cadres confirmés par sélection et approche directe. Michael Page est une marque de PageGroup, un des leaders mondiaux du conseil en recrutement spécialisé. En Suisse, elle compte 3 bureaux situés à Genève, Zurich et Lausanne.

Davantage d'articles de Anthony Sorlin

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser