Conseils pratiques

Comment tirer profit de la numérisation du marché du travail?

Non, les robots ne vont pas détruire l’emploi, rassure Michael Page. Reste que pour tirer pleinement profit des évolutions liées à la numérisation galopante, les salariés seraient bien inspirés de se préparer. La société de recrutement donne quatre conseils.

Tous, nous avons lu ces gros titres: «L’intelligence artificielle (IA) et les robots détruiront l’emploi». Selon une étude de Michael Page intitulée «Quel avenir pour le travail?», il s’agit d’un scénario catastrophe plutôt que de faits. «L’IA introduit une évolution du marché de l’emploi qui, grâce à une préparation adéquate, aura un impact positif», peut-on lire dans un communiqué. Le spécialiste du recrutement propose aux candidats quatre moyens de tirer profit de cette tendance à long terme.

Premier conseil? Préparer son CV virtuel. En effet, le curriculum vitae du futur sera un espace personnalisé et interactif, basé sur l’IA. On peut envisager un espace privé et sécurisé sur le cloud, où seront accessibles les références professionnelles, les rapports de projet ou encore les publications du candidat. Cet espace, sécurisé par blockchain, pourra être scanné par un système d’IA, qui permettra d’évaluer l’adéquation du profil à un poste, et vice-versa.

Les experts de Michael Page suggèrent par ailleurs de «suivre l’argent». Concrètement, alors que le manque de talents croît dans les secteurs ingénierie, technologie, mathématiques et informatique, pourquoi ne pas axer sa carrière sur ces secteurs? L’exemple des informaticiens est parlant: selon le Swiss Job Index, la demande pour ces spécialistes a crû de 39% entre août 2017 et août 2018. Et la tendance devrait, «de manière quasi continue, se poursuivre à la hausse ces dix prochaines années».

Développement des compétences

Dans le troisième point de son communiqué, la société de recrutement rappelle qu’avec l’augmentation de la durée de vie et la perspective d’une vie active prolongée, il n’est plus possible de baser une carrière sur les seuls enseignements reçus durant son enfance et ses premières années de vie adulte. Les employés - de tous âges! - doivent être préparés à remettre en permanence leurs compétences à jour. Au passage, Michael Page fait un appel du pied aux employeurs: les organisations n’offrant pas de possibilités de développement risquent d’être délaissées par les collaborateurs.

Le quatrième tuyau dispensé aux travailleurs par Michael Page est de développer leurs capacités à résoudre les problèmes. En effet, avec l’adoption de l’IA, certaines tâches à caractéristique sociale, telles que répondre aux courriels ou saisir des données, seront déléguées à des machines. Parallèlement, les employés «capables d’imaginer des solutions aux problèmes de l’entreprise» - grâce à leurs compétences personnelles et techniques - seront plus recherchés que jamais. Les entreprises montrent notamment un intérêt grandissant pour les personnes ayant acquis leur expérience professionnelle dans divers pays et cultures, qu’ils pourront mettre à profit pour résoudre des problèmes.

Laisser un commentaire0 Commentaires
Texte: hrtoday.ch
Davantage d'articles de hrtoday.ch

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser