Lausanne

Regard critique

Il a su garder un pied dedans et un pied dehors. Rescapé de la faillite de la Banque privée Espirito Santo (voir aussi son portrait sur hrtoday.ch), Stéphane Haefliger vient de publier un livre * qui réunit une série de textes critiques sur les dispositifs de gestion RH, avec un dernier chapitre qui raconte la lente mise à mort de son ex-employeur.

Plus de 120 personnes sont venues écouter Stéphane Haefliger, désormais DRH de CBH – Compagnie Bancaire Helvétique (qui a repris une partie des actifs sains d’Espirito Santo), le 27 avril 2017 à l’EPFL, à l’occasion du vernissage de son dernier opus. Cette soirée, organisée par le Centre d’études économiques du canton de Vaud (ceecvd.ch), en partenariat avec HR Today, lui a permis de partager son regard critique de la vie en organisation. Extraits. Sa critique des dispositifs RH: «Les entretiens d’évaluation devraient être des entretiens d’élévation, alors qu’en réalité seul le niveau de frustration s’élève.» «Les plans de rétention ne retiennent personne.» Sur la mise à mort d’une organisation: «Une faillite, c’est un peu comme un accident de voiture, un gain au loto ou une révélation spirituelle. Généralement, on pense que ces événements n’arrivent qu’aux autres.» «La mort organisationnelle génère un sursaut de vie, les corps sont en désaccord et crient leur souffrance.» «Pourquoi convient-il de se lever? Car la mort d’une organisation est un phénomène qui s’accélère et on a vraiment intérêt à se dresser, à se lever, à se réveiller et à sortir de l’auto-hypnose le plus rapidement possible.»

Visionnez deux vidéos de cette soirée sur hrtoday.ch.
* Stéphane Haefliger: Vie et mort des organisations, DRH et Managers, Levez-vous! », éd. Management et Société, 2017, 232 pages.

Laisser un commentaire0 Commentaires

Marc Benninger est le rédacteur en chef de la version française de HR Today depuis 2006.

Davantage d'articles de Marc Benninger

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser