Je partage cette vision d'aller vers plus d'authenticité pour un cadre. Cela dit, cela demande de modifier sa vision du monde. De retourner à des concepts que, malheureusement dans une forme d'ignorance crasse, les entreprises ont piétiné avec le fantasme qu'elle gagnerait plus d'argent. Elles ont arrêté de croire que l'être humain a naturellement l'élan de contribuer si il en a les moyens. La pression, la menace et les exigences sont-elles des bonne formules pour déclencher cet élan ? Pour revenir aux cadres, nos dirigeant font-ils la différence entre vulnérabilité et faiblesse ?

Vous êtes-vous déjà dit : si je parle de moi on va me mettre en pièce; si je dis ce qui se passe en moi on va abuser de ce que je révèle de moi.
S'exercer à la vulnérabilité demande d'être capable de savoir nommer ce qui se passe, de savoir l'offrir depuis un espace qui est un cadeau pour l'autre.
Les gens croient que se montrer les rend fragiles et faibles. C'est le cas si on ne sait pas le mettre en lien avec un besoin, c'est une vulnérabilité force si on s'appuie sur le besoin.

Quels sont les bénéfices de faire la différence entre vulnérabilité et faiblesse? Voici quelques réflexions en vrac :
L'expression du besoin transforme la faiblesse en force (p.ex. Différencier "je me sens à bout" de "j'ai besoin de soutien pour terminer ce dossier").
Parler de soi en exprimant clairement son sentiment, son besoin et la demande qui en découle nous rend force (ou renforce).
Oser l'expression authentique de ses besoins favorise le lien à soi-même et à l'autre.
Faire la différence ... apporte de la clarté et de la conscience, là ou je croyais trouver de la faiblesse se trouve ma puissance.
Faire la différence entre vulnérabilité et faiblesse est un acte militant qui invite à une transformation sociétale.
La vulnérabilité est un cadeau qui permet de se rencontrer dans notre humanité commune.
L'expression authentique de nos sentiments et de notre vulnérabilité encourage celle de l'autre, amène à plus de vérité et donc à la sécurité dans la relation.
Lorsque nous n'exprimons pas notre vulnérabilité ou nos sentiments, cela peut être perçu comme de l'agression ou de l'exigence.
Le cadeau d'exprimer à l'autre ses sentiments et besoins lui permet de s'ouvrir pour nous recevoir et de s'ouvrir à nous pour offrir sa propre vulnérabilité.

Il nous reste à apprendre à le faire dans cette dynamique ! Bonne réflexion.