Bravo Xavier, très juste. Le vrai bon sens.
Malheureusement, dans certaines organisations, le principe de précaution, qui permet à chacun et à tous de se défausser de ses responsabilités, entrave toute liberté d'agir et d'innover. J'espère que ton initiative trouvera plus d'écho que celle du poète, se retrouvant sur le sol, au milieu des huées...
C'est parfois difficile d'avoir raison avant tout le monde.
Continue cependant le combat, ne baisse pas les bras.