Depuis le début de l'année, les femmes actives ont travaillé gratuitement jusqu'à ce samedi, tandis que leurs collègues masculins gagnent déjà leur salaire. Photo: Keystone