Selon Unia, il existe sur certains chantiers des taux de travailleurs temporaires qui dépassent les 50, voire les 60%. Photo: archives