«J’ai besoin que mon cerveau «turbine» pour être heureux au travail.» Illustration: iStockphoto