L'année 2018 s'annonce difficile, selon le comité directeur du syndicat Unia. Photo: Keystone