Etude

La construction et l'ingénierie peinent à dénicher leurs talents

La construction et l’ingénierie sont les secteurs les plus touchés par la pénurie de talents en Suisse romande. Dans les cantons germanophones, l’informatique et les télécommunications sont les branches qui ont le plus de mal à recruter, selon la première édition de l’étude «JobCloud Market Insights».

Réalisée par JobCloud en collaboration avec la Haute école des Sciences appliquées de Zurich (ZHAW), cette enquête propose «un regard unique sur le marché de l’emploi en Suisse», affirment ses auteurs dans un communiqué. Se fondant sur un important volume de données, les résultats révèlent en effet «les comportements réels des candidats et recruteurs sur deux plateformes d’emploi leaders en Suisse», à savoir jobup.ch et jobs.ch.

L’étude montre notamment que dans la partie francophone du pays, de nombreux postes sont proposés dans la construction et l’ingénierie, mais sont rarement consultés par les internautes. Que ce soit de ce côté-ci de la Sarine ou en terres alémaniques, les postes dans l’administration bénéficient à l’inverse de la plus grande popularité.

Les femmes plus assidues

En ce qui concerne le profil des candidats surfant sur les deux plateformes mentionnées plus haut, il s’avère que les femmes sont plus assidues que les hommes (55% contre 45%). Etonnamment, ce sont les internautes de sexe masculin qui remplissent plus fréquemment un profil en ligne (56% contre 46%). Il semblerait donc que les femmes se rendent davantage sur jobup.ch ou jobs.ch «juste pour voir». Dans la foulée, les profils masculins sont en moyenne consultés deux fois plus souvent que les autres.

Au niveau de l’âge, la majorité des profils sont créés par des personnes entre 31 et 40 ans. Chez les femmes, la nécessité de chercher du travail ou le besoin d’évoluer dans la carrière semblent arriver plus tôt que chez les hommes: les candidates sont en effet plus nombreuses que les hommes à avoir publié un profil dans une base de données CV entre 21 et 30 ans.

Heures de bureau à privilégier

Alors que seules 10% des annonces publiées concernent des postes à temps partiel, elles font l’objet d’un intérêt tout particulier, font remarquer les responsables de l’étude. Autre constatation: alors que plus de la moitié des femmes (52,8%) sont à la recherche d’un emploi à plein temps, elles ne sont que 24% à souhaiter travailler en freelance, contre 31% des hommes.

Information intéressante pour les recruteurs: le «JobCloud Market Insights» arrive à la conclusion que les offres d’emploi sont le plus souvent consultées pendant les horaires de bureau, plus précisément entre 9h et 11h ou vers 14h, ce en semaine. Paradoxalement, la plupart des annonces sont publiées juste avant le week-end, soit le moment le moins propice (week-end mis à part).

Laisser un commentaire0 Commentaires
Texte: hrtoday.ch
Davantage d'articles de hrtoday.ch
Log in to post a comment.

Ces articles pourraient vous intéresser