Think Tank

«Vous n'avez que l'équipe que vous méritez»

Aujourd’hui, on ne promeut plus un collaborateur dans une fonction managériale uniquement pour ses compétences métier. Les collaborateurs – et surtout les jeunes générations – ont besoin de sens, de comprendre le contexte d’une mission et d’être «embarqués».

Le contenu du travail importe autant que la manière de le faire et le résultat final. Le style directif ne fonctionne donc plus. Les qualités d’un bon manager sont l’écoute, la compréhension et le partage des responsabilités. Il faut en outre être un bon communicant, diffuser l’information et impliquer les collaborateurs dans l’orientation des décisions.

Les jeunes veulent se réaliser au travail. Ils sont dans le partage, l’échange et la discussion. Dans ce contexte, le manager doit clarifier les règles du jeu et se mettre à disposition de ses équipes. Nous avons deux enfants de 15 et 18 ans. Ils ont accès à toute l’information instantanément. Ce n’est donc plus possible de leur raconter tout et n’importe quoi. Cette nouvelle posture managériale élève le niveau d’exigence.

Les managers doivent être agiles, savoir rebondir et s’adapter en permanence. C’est à ce prix que vous parviendrez à retenir les perles de vos équipes. Cette posture doit rester naturelle, orientée vers l’autre pour lui donner envie de faire le job. Plus vous montez dans la hiérarchie, plus il sera important d’être un généraliste qui capitalise sur son équipe pour réussir et ceci tous ensemble. Je n’ai jamais vu d’équipe performante avec un mauvais manager à sa tête. En définitive, vous n’avez que l’équipe que vous méritez.

La formation des managers reste très importante. Ils doivent maîtriser les outils et les techniques de management. Chaque situation exige une réaction différente adaptée à la personne et au contexte. Ce savoir-faire reste indispensable. En outre, des qualités humaines naturelles sont également essentielles. «Aimer les gens», sans être gentil. Dans ce sens, je privilégie l’humanisme à la bienveillance. Être humaniste, c’est être exigeant avec soi-même et avec l’autre. C’est lui accorder le respect, sa légitimité et sa compétence.

En résumé, le manager doit être capable d’expliquer le contexte d’une mission et de com- prendre où l’autre trouve son plaisir à travailler. Ensuite lui laisser son autonomie pour la réalisation, tout en étant toujours à disposition s’il en ressent le besoin et le demande.

Dépassement de soi

Psychologue de formation, j’ai toujours été passionné par l’humain et la dynamique des organisations. On ne conduit pas une entreprise uniquement avec des chiffres et des réorganisations. Si les équipes ne sont pas prêtes à vous suivre, vous n’irez nulle part. Faites en sorte que vos collaborateurs puissent développer leur potentiel et accroître leurs savoirs, tout en éprouvant du plaisir à se réaliser au travail.

Pour les générations précédentes, le travail, «cela devait être dur», il fallait être endurant et méritant. Aujourd’hui, les jeunes cherchent avant tout à se réaliser et rapidement. De plus, pour eux, le Work-Life Balance est primordial. Il faut pourtant rester exigeant. Si vous voulez les faire sauter 1m80, fixez-leur comme objectif 1m90 et peut-être qu’ils atteindront 1m85. Faire confiance aux capacités des équipes est une posture qui augmentera dans le futur: il s’agira d’amener les gens à se dépasser.

La capacité à donner du feedback est une autre compétence primordiale du manager de demain. J’observe trop d’indulgence chez les managers et pas assez de courage. Au moment de formuler une critique, ils sont dans une posture de contrition. Être critique, avec politesse, tact et dans l’esprit d’accompagner l’autre dans son développement est au contraire une marque de respect. Il s’agit donc d’être en continu à l’écoute et de s’assurer que la mission est bien comprise par les équipes. Ce sont les conditions cadres pour que les gens puissent se réaliser au travail, en contribuant activement à l’atteinte des objectifs de l’entreprise.

 

Cet article est paru dans HR Today Magazine (no 4/2021).

Rendez-vous sur hrtoday.ch/fr/abo pour découvrir nos formules d’abonnement, y compris une offre d’essai pour seulement 49 francs.

 

Laisser un commentaire0 CommentairesHR Cosmos

est le directeur RH & culturel à Migros Genève (2800 collaborateurs) depuis 2014. Il animera un atelier lors du prochain Forum Management Montreux le 16 septembre 2021, intitulé: «Choisir les managers de demain: Ethique et principes d’une aventure humaine. Partage d’expérience et de bonnes pratiques.»

Davantage d'articles de Martial Pidoux

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser