Think Tank

Quatre champs à investir en 2018

Nous voici désormais en l’an de grâce 2018. Vous voilà déjà revenus à la rassurante panique routinière de la rentrée de janvier et à ses rituels anxiogènes. 2018 marquera cependant une nette rupture par rapport à la décennie précédente dans ses dimensions technologiques et dans les rapports entre l’humain et les organisations.

Les deux années qui nous ont précédé furent les incubateurs de cette révolution, principalement au travers de l’émergence de nombreuses startups et de l’utilisation ad nauseam du terme digitalisation. J’aimerais partager avec vous quatre termes et concepts que la fonction RH devrait s’approprier pour conserver son rôle de vigie éthique dans l’entreprise.

IoT, acronyme de Internet of Things. Il s’agit de connecter entre eux tous les objets technologiques, même les plus simples au travers d’une connexion internet. Les coûts de production ayant chuté, la multiplication d’objets communicants devient une réalité dans tous les secteurs de l’économie. Il est d’ores et déjà possible de vérifier à distance le bon fonctionnement d’une machine installée en pleine nature, d’anticiper des révisions techniques sur des systèmes et de réparer avant la panne, de prouver l’authenticité d’un produit de luxe sans le manipuler. Quel dirigeant ne céderait pas aux chants des sirènes de la réduction des coûts opérationnels avec des équipes légères qui n’interviendraient que sur des problèmes identifiés et qualifiés?

Les crypto devises. Si le Bitcoin a monopolisé la lumière des projecteurs, il en existe près de 1300 sur un marché qui s’apparente à un Far West moderne. Ces devises soutiennent des projets d’une époustouflante intelligence, d’un humanisme repensé dans sa relation avec une nouvelle société et beaucoup de marchands de rêve sans scrupule ni dimension. Une régulation intelligente sera la bienvenue pour contrôler la volatilité débridée et exclure du marché des cyber parasites. Je connais bien les tentations d’optimiser les systèmes de rémunération jugés par certains trop contraignants. Il est évident que Zcash, Monero ou PivX, devises quasi intraçables, auront un moment de gloire dans les discrets bureaux des responsables des rémunérations sous la pression de quelques dirigeants nostalgiques de papiers panaméens.

L’IA ou Intelligence artificielle. Grâce aux phénoménales capacités de traitement de l’information, il est désormais possible de gaver les machines avec des milliards de données et de les laisser apprendre puis construire seules du code informatique ultra performant. Vous pensiez que l’IA allait défier les positions les moins qualifiées? C’est aujourd’hui des professions très pointues à l’instar des cancérologues de Standford qui se trouvent déjà dépassés sur la détection de tumeurs face à la machine. L’intelligence humaine aura pour défi de définir un modèle pérenne de collaboration humaine avec cette mécanisation 3.0 de l’esprit.

Le décollage du management de transition. S’il existe depuis les années 70 en Angleterre et aux Pays-bas, il est resté encore confidentiel dans certains secteurs, comme la banque et la finance. Prenons l’exemple d’une nouvelle régulation dont nos régulateurs ont le sadique secret. Son aspect contraignant impose aux organisations de mettre au plus vite sur le pont des équipes très souvent constituées d’éléments épars de l’entreprise sous la direction d’un chef de projet inadapté. C’est écrit, le résultat est souvent pitoyable et les ressources détournées de leur cœur de métier sont peu efficientes. Le management de transition ne se soucie pas du politique interne court-termiste, les experts seniors sont nombreux et peuvent intervenir en CDD très rapidement en immersion avec des décennies d’expertises.

L’année 2018 ouvre ses portes sur un avenir où pure technologie et valorisation de l’expérience humaine vont étroitement cohabiter. Il vous appartient maintenant de façonner le visage de cette société avec votre enthousiasme, vos valeurs et votre quête éthique pour qu’elle soit harmonieuse.

Laisser un commentaire0 Commentaires

Olivier Deslandes est Managing Partner d'Adexis-Solutions Suisse. Ancien DRH du Groupe Lombard Odier, il a passé sa carrière RH entre les Etats-Unis, Singapour, le Japon l'Europe et la Suisse. Il accompagne aujourd'hui les dirigeants à identifier les meilleurs talents et à simplifier les organisations.
Lien: www.adexis-solutions.com Contact: 079 967 55 35

Davantage d'articles de Olivier Deslandes

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser