Mitan de carrière

Un état d’esprit ouvert et attentif, le prérequis à toute reconversion

Se retrouver sans emploi au mitan d’une carrière soulèvera de nombreuses questions. Voici une feuille de route et quelques outils pour rebondir.

Selon le baromètre du travail 2017 von Runsted, les personnes de 40 ans et + ont eu besoin de 6,7 mois pour retrouver un emploi en 2017. Voici quelques conseils pour traverser cette période de turbulence.

Vivre si nécessaire le processus du deuil jusqu’au bout, et reconnaître dans quel état vous errez: le déni, la colère, la tristesse, la culpabilité ou la peur? Il est important de vous autoriser à bien les vivre pour mieux les traverser et dépasser la phase de procrastination... Savoir que le découragement fait partie du processus est encourageant!

Vous réjouir de la découverte, de la nouveauté, de l’Autrement: si la difficulté ou l’ennui se sont mis en travers de votre route, c’est pour vous permettre de vous poser des questions fondamentales et rebondir.

Partir à la rencontre des autres et de leurs histoires: vous n’êtes pas le seul à être passé par là. Les parcours des autres sont inspirants et vous apportent de nouvelles idées. Choisissez les esprits positifs!

Exprimer vos émotions, mais aussi vos idées, aussi ténues soient-elles! Les autres sont là pour vous écouter, vous aider à les formuler, les faire évoluer.

Vous convaincre qu’il s’agit d’une aventure qui va vous faire grandir, même sans en voir l’aboutissement. Projetez-vous dans le poste idéal!

Vous rappeler les grands moments de votre vie où vous avez appris à grandir: quelles en furent les caractéristiques?

Quelques outils au service du projet professionnel

Les outils créatifs de support: Journal de bord, collages, photo-montage, dessins, «storyboard», mind map, post-it.

Les outils de bilan: Le bilan de satisfaction permet de déterminer le degré de satisfaction de votre emploi lié à votre vie privée et le degré de priorité des changements à effectuer. Le bilan des valeurs met en évidence les 10 valeurs les plus fondamentales auxquelles aujourd’hui vous souhaitez vous référer. Le bilan de compétences aide à identifier points forts et plus-value personnelle ainsi que les compétences transférables, non seulement celles que vous maitrisez, mais surtout celles qui vous procurent de la motivation. Il est important de prendre également en considération les compétences développées dans vos activités extra-professionnelles. Les bilans de personnalité: pour mieux appréhender les modes de fonctionnement que vous privilégiez, votre rôle dans l’équipe.

Les outils d’exploration: LinkedIn offre l’opportunité de prises de contact, mais également des informations métier ou des parcours inspirants, voire des noms d’entreprise. Les médias fournissent régulièrement un flux d’informations utiles à vos projets professionnels en termes de connaissances d’entreprises, d’institutions, de managers inspirants, de lieux où réseauter. Les sites d’orientation offrent des informations sur le cahier des charges, les débouchés et les formations utiles à vos projets ainsi que des adresses de renseignements. Les associations professionnelles: idem. Le regard des autres sur moi, en toute bienveillance, est à accueillir sans jugement, comme un cadeau. «Quels sont mes talents selon toi?», «Que me verrais-tu faire indépendamment de mon activité actuelle?», «Si tu étais mon chef, quelles responsabilités me confierais-tu?». Les passions et centres d’intérêt: comment les conjuguer avec vos connaissances professionnelles? Que vous manque-t-il pour en faire un job sur mesure?

Les outils de validation: La constitution d’un réseau porteur, les techniques d’approche d’un réseau d’experts dans les domaines qui vous intéressent: «Suis-je à ma place avec mon expérience et mes formations»? Quels sont les enjeux du poste? Que me manque-t-il pour occuper une fonction comme la vôtre? Quels contacts pourriez-vous me transmettre? Les stages d’observation.

Les outils d’élaboration de la cible: afin de définir avec précision une fonction, un environnement professionnel, un type de responsabilités, une culture d’entreprise, un genre de collègues/ clients/collaborateurs, une taille d’entreprise (nationale, internationale, multinationale, PME, start up, association, fondation, privé/public), un salaire, une flexibilité de travail, l’ouverture au jobsharing.

L’outil des Jumelles: le bilan de satisfaction*

Utile aux RH, cet outil est aussi une excellente base d’auto-évaluation pour tout collaborateur qui souhaite faire évoluer sa carrière ou pour découvrir les talents. Il offre l’avantage d’identifier avec précision les points d’insatisfaction et de comprendre d’où vient le malaise. Un seul élément identifié dans l’exercice de la roue, et qui trouve sa solution, suffit dans la plupart des cas à permettre au collaborateur d’évoluer.

Deux roues composent cet outil: A. L’état actuel et B. L’état idéal. Elles sont identiques, mais ont des objectifs distincts. Dans A, il s’agit d’évaluer, quartier par quartier, le degré en % de satisfaction de chaque élément défini qui compose une moitié de roue professionnelle et une moitié de roue d’ordre privé, car les deux parties s’influencent mutuellement. Dans B, il s’agit d’estimer le degré de priorité des changements souhaités, quartier par quartier. Afin de déterminer le % de satisfaction, quartier par quartier, il est recommandé de lister par mots clés les satisfactions et insatisfactions.

Chaque roue est composée de 4 quartiers de la vie professionnelle, correspondant à 4 quartiers de la vie privée. En voici les thèmes: Environnement, Développement, Relations, Activités, Finances et Bien-être. Voici quelques questions à se poser, par exemple, sur le plan professionnel:

Environnement: Est-ce que la culture d’entreprise, sa flexibilité au niveau des contrats, le lieu, sa taille ... me conviennent?

Développement: En quoi la promotion interne, la formation, le management, les réseaux de contacts, etc. me satisfont-ils?

Relations: Quelle est la qualité de mes relations interpersonnelles, toute hiérarchie confondue? Avec mes clients, mes partenaires?

Activités – Cahier des charges: Comment les tâches que j’effectue me motiventelles? Quel est le degré de responsabilité et d’autonomie? Ai-je les moyens suffisants pour des réalisations motivantes?

Finances / Bien-être: Quelle est la courbe de progression de mes finances? Et de ma santé?

L’idéal est de parler des résultats obtenus avec son entourage qui ne manquera pas de poser les questions pertinentes et de faire des liens supplémentaires.

* Exercice tiré du livre Carrière sur mesure d’Isabelle Flouck, Ed. Maxima, Paris, novembre 2016 et inspiré du Career Compass de the Grove.

 

Laisser un commentaire0 Commentaires

Isabelle Flouck est coach et consultante en outplacement. Contact: isabelle. flouck@bluewin.ch Lien: ifcarriere.com

Davantage d'articles de Isabelle Flouck

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser