Réseautage

Faire confiance à la confiance

Selon une étude de la HES SO de Zurich, les collaborateurs ne donnent pas leur confiance aveuglément. La confiance ne se proclame pas, elle se construit petit à petit. Voici l’enseignement majeur tiré de la 4ème édition des Rencontres Horizon de Crêt-Bérard, qui s’est tenue le 6 février 2020 à Paudex (canton de Vaud) devant une soixantaine de participants.

 

C’est la DRH de la Mobilière (assurance) Nathalie Bourquenoud qui a ouvert les feux en racontant la lente transformation de son organisation (5700 collaborateurs) depuis 2015. «A mon arrivée, j’ai découvert une organisation poussiéreuse, avec beaucoup de processus et une structure très hiérarchisée. La digitalisation, certains n’y croyaient pas du tout. J’ai donc lancé un projet pilote. Mon intention était de créer des éco-systèmes, incluant nos clients, des alliances entre nos départements, de nouvelles manières de travailler et les nouvelles technologies.» La résistance est forte.

Nathalie Bourquenoud milite pour plus de courage et pour un état d’esprit ouvert sur l’avenir. Elle assure aussi que ce changement de mentalité n’est guère possible sans un changement physique. Elle demande à faire supprimer toutes les armoires, tous les classeurs et tout le papier. La politique salariale est redéployée sur le collectif et tous les contrats de travail sont modifiés. Elle dit encore: «Nous avons très vite appris à travailler agile, par contre ce fut plus difficile de décider de manière agile.»

Vincent Castagna, directeur de la Fondation Asile des Aveugles du canton de Vaud, a ensuite raconté la transformation de son organisation depuis qu’il en a repris la direction en 2017. Son objectif était de construire une organisation «saine et où tout le monde se sente en sécurité». Il commence par la relation entre le conseil de Fondation et la direction. Il leur dit par exemple: «Vous pouvez poser toutes les questions mais ne mettez pas les mains dedans.» La deuxième étape fut de simplifier les strates hiérarchiques en n’en gardant que trois: collaborateurs, cadres et direction.

Vincent Castagna doit opérer ces changements dans un contexte difficile. Entre 2015 et 2017, 10% du personnel est licencié. Pour maintenir la confiance, il insiste sur le droit à l’erreur, mise sur des gestes simples («le premier acte de management est de dire bonjour en arrivant le matin») et instaure une communication très transparente (toutes les décisions et informations sont disponibles sur l’Intranet). mb

Laisser un commentaire0 Commentaires

Marc Benninger est le rédacteur en chef de la version française de HR Today depuis 2006.

Davantage d'articles de Marc Benninger

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser