L'équipe RH du mois

Investir dans la formation des jeunes

Recruter du personnel soignant fidèle est devenu encore plus difficile depuis la pandémie. DRH du Réseau Santé de la Sarine, Ornella Macheda revient ici sur les défis de son équipe.

Recruter du personnel soignant est difficile. Comment procédez-vous?

Ornella Macheda: Oui, il y a clairement une pénurie de profils dans ce domaine. La mise sur pied des centres de vaccination en Suisse et en Europe n’a fait qu’empirer la situation. Nous investissons donc prioritairement dans la formation des jeunes et nous leur proposons des stages. Notre intention est de les attirer dès la fin de leurs études. Il s’agit aussi de renforcer l’image de ces professions. En parallèle, nous recrutons à l’étranger, avec des contrats à durées déterminées. Le défi est ensuite de réussir leur intégration dans les équipes afin qu’ils restent chez nous.

Les soignants quittent souvent le secteur avant 35 ans. Comment faites-vous pour les garder sur le long terme?

Nos rémunérations sont calquées sur le règlement du personnel de l’Etat de Fribourg. Nous pouvons donc offrir les mêmes conditions salariales que l’Hôpital cantonal. Nous investissons également des moyens pour améliorer nos conditions de travail. Nous avons par exemple introduit un programme de santé sur cinq ans, avec des conseils en alimentation, des mesures pour éviter l’épuisement professionnel et les problèmes de mal de dos.

Quels sont les autres leviers pour retenir vos collaborateurs?

Retenir du personnel soignant qualifié n’est pas une mince affaire. Un des leviers est de permettre aux talents de choisir les projets où ils pourront s’épanouir, nous les aidons également à devenir des spécialistes de leur métier ou les accompagnons dans la voie managériale.

Quelle est la spécificité de votre équipe RH?

Notre équipe est jeune. Nous sommes ensemble depuis juin 2020 seulement. Nos compétences et caractères sont très complémentaires. Je me réjouis de voir cette équipe grandir et atteindre de nouveaux horizons.

Avez-vous des rituels communs?

Nous avons une séance hebdomadaire durant laquelle nous faisons le point sur la semaine écoulée, les progrès accomplis et les objectifs à venir.

De quoi êtes-vous le plus fière?

Cette année a été compliquée, à cause du COVID, qui a fortement bouleversé notre quotidien. Travailler dans le domaine des soins durant une pandémie implique pour tous les collaborateurs de se confronter à des émotions intenses. Cette épreuve a resserré nos liens et nous sommes fiers d’avoir traversé cette crise ensemble.

Si on vous doublait votre budget RH, comment investiriez-vous cet argent?

J’améliorerais notre communication interne en organisant des événements pour resserrer nos liens à l’intérieur du réseau. Approfondir les liens personnels entre les collaborateurs est important. Un autre investissement serait de répondre aux exigences de la nouvelle loi fribourgeoise qui nous impose d’intégrer les services du feu de la région dans notre réseau. Cela aura sans doute un impact sur notre culture d’entreprise.

L'entreprise

Le Réseau Santé de la Sarine a été fondé en 2016. Il réunit les 28 communes du district de la Sarine dans le canton de Fribourg. Il exploite notamment le Home médicalisé de la Sarine à Villars-sur-Glâne et un service d’ambulance pour le district. L’organisation compte 400 collaborateurs.

 

Cet article est paru dans HR Today Magazine (no 4/2021).

Rendez-vous sur hrtoday.ch/fr/abo pour découvrir nos formules d’abonnement, y compris une offre d’essai pour seulement 49 francs.

 

Laisser un commentaire0 CommentairesHR Cosmos
Corinne Päper

Corinne Päper est rédactrice en chef HR Today Suisse Alémanique.

Davantage d'articles de Corinne Päper

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser