L'équipe RH du mois

«Investir pour mieux faire vivre les valeurs de notre organisation»

L’équipe RH du groupe Rehaclinic – établissements médicaux actifs dans six cantons alémaniques – affronte actuellement une forte croissance de son organisation. L’équipe doit notamment mettre à disposition des prestations RH à ses sociétés partenaires. La DRH Brigitte Lüthi détaille ces défis.

Quelle est la spécificité de votre équipe?

Brigitte Lüthi: Dans le secteur de la santé, la diversité et la flexibilité sont indispensables. Notre équipe RH reflète bien ces enjeux. Nous avons tous des parcours uniques, venant de métiers et de secteurs d’activités différents. Chaque membre apporte son expérience et son bagage de formation. Les personnalités sont également différentes, avec des âges allant de 22 à 60 ans. Nous opérons depuis le siège à Bad Zurzach (canton d’Argovie) pour les 22 unités du groupe dispersées dans six cantons (Argovie, Lucerne, Glaris, Schaffhouse, Schwytz et Zurich, ndlr).

Sur quels dossiers travaillez-vous en ce moment?

Depuis juillet 2017, nous proposons nos prestations RH à d’autres sociétés partenaires du groupe. Ces partenaires font partie – comme nous – de la Fondation pour la promotion de la santé de Bad Zurzach + Baden. Il y a par exemple les bains thermaux de Bad Zurzach et ses hôtels. Chaque partenaire a des besoins différents, c’est à nous de nous adapter. Le défi est de taille, d’autant plus que notre groupe est en pleine croissance.

Quels sont les changements majeurs auxquels vous devez faire face?

La clinique Sonnmatt de Lucerne a ouvert ses portes fin 2016. Nous venons aussi d’ouvrir la Rehaclinic de Baden-Dättwil, ainsi que plusieurs autres cliniques stationnaires. Le gestion du changement fait partie de notre quotidien.

Quels sont vos défis sur le long terme?

La pénurie de talents dans le secteur de la santé est bien connue. A mon avis, cette situation va perdurer encore longtemps. Afin de garantir des prestations RH de qualité, l’objectif est donc de fidéliser nos collaborateurs et de les développer en interne. Et si nous parvenons à rendre nos valeurs et nos avantages visibles par le grand public, nous attirerons d’autres profils intéressants.

Que souhaiteriez-vous changer?

Mon vœu serait que nous trouvions plus de sérénité et d’autonomie, afin d’avoir plus de plaisir et de bonne humeur dans cette course contre la montre quotidienne.

Si on vous doublait votre budget RH, comment investiriez-vous cet argent?

Nous dépenserions cet argent pour mieux faire vivre les valeurs de notre organisation et pour améliorer la culture d’entreprise. En 2017, nous avons lancé un projet dans ce sens, baptisé «RehaCulture». Nous y avons investi beaucoup de nos ressources. Ce ne fut pas l’équivalent du double de notre budget RH, mais déjà un bon début (sourire).

Laisser un commentaire0 Commentaires
Davantage d'articles de Corinne Päper

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser