Covid-19

Se former malgré la crise

Les services RH sont confrontés de plein fouet à de nombreuses problématiques imposées par la crise sanitaire du Covid. S’il est un service qui ne chôme pas, c’est bien celui des ressources humaines! Il a fallu déployer dans l’urgence des mesures inédites, revoir l’organisation du travail et l’attribution des postes en entreprise, en mode home office. Il a fallu mettre en place de nouveaux outils de télétravail et souvent faire face à la baisse d’activité en montant de copieux dossiers de chômage partiel.

Autant dire que dans tout ce tumulte, la mission pourtant cruciale et prioritaire de la formation du personnel a subi un sévère coup d’arrêt dès les premiers jours de semi-confinement, faute de pouvoir réunir les collaborateurs dans une salle. Pourtant, la nécessité de se former demeure et beaucoup d’employés sont demandeurs car ils ont un peu plus de temps et des lacunes à combler.

Chez Swissnova, société genevoise spécialisée dans la mise en oeuvre de formations soft skills, le directeur Matthieu Collas est formel: le contenu soft skills est devenu un pilier de la formation et demande beaucoup de pratique, de jeux de rôles réels en «face to face», pour ainsi dire en présentiel.

La demande des entreprises reste forte mais le modus operandi imposé par la crise a rapidement posé quelques limites à la pratique. Toutes les formations - ou presque - prévues au printemps ont été repoussées à l’automne et la demande reste élevée. Il a fallu trouver une solution et Swissnova s’est tournée vers ses consultants. Leur réponse a été de convertir leurs modules en format à distance tout en maintenant un haut standard de contenu. De plus, les clients ont été une formidable ressource puisqu’ils ont eux-mêmes amené une partie de la solution grâce à leur sens de l’adaptation.

Spécialiste RH - Formation et développement chez VARO Energy, Céline Marguet explique pourquoi sa société a choisi de mettre en place des formations à distance. VARO Energy déploie un effort important en terme de formation de ses collaborateurs. Avec l’arrivée de la crise sanitaire du Covid-19, toutes les formations présentielles ont été annulées. Afin de poursuivre le développement de ses équipes, mais également de donner un signe positif et motivant, le groupe a rapidement réagi en mettant à disposition une offre de formations individuelles d’e-learning.

Du côté de la Raffinerie VARO de Cressier, certains prestataires de formation ont été contactés afin de travailler sur la transformation de formations présentielles en formations de type «blended learning», notamment sur des sujets de management et soft skills. Le résultat est bluffant, selon Céline Marguet. Les collaborateurs se sont très vite adaptés à ce nouveau format qu’ils ont trouvé ludique et efficace. Ils ont ainsi pu continuer à acquérir des compétences essentielles à la poursuite des activités. Ces formations ont également apporté un bol d’air à chaque participant, qui a pu se recentrer sur soi, en oubliant l’espace d’un instant les problématiques opérationnelles du quotidien, renforcées par les mesures sanitaires mises en place.

Au final, VARO Energy a trouvé dans la crise un certain nombre d’opportunités, que ce soit au niveau du déploiement du télétravail, avec notamment l’apprivoisement de certains outils informatiques, de la modernisation des méthodes de formation et de la digitalisation. Les collaborateurs se sont montrés extrêmement agiles et intéressés, chacun a su adapter sa manière de travailler. En d’autres termes, «la crise sanitaire nous aide à progresser dans l’utilisation des outils modernes du travail».

Les formations en salle de conférence referont leur apparition prochainement mais tout ne redeviendra pas comme avant, car l’utilisation des outils digitaux devra se pérenniser, souligne Matthieu Collas. «Cette crise nous a permis de pivoter vers de nouvelles modalités pédagogiques distancielles, qui vont surement perdurer en partie dans le futur. En outre, nous avons réellement innové en co-développant un outil novateur, Pulse by Swissnova.»

En 3 minutes par jour sur leur smartphone, les apprenants reprennent sous forme de e-learning les travaux effectués en formation présentielle ou distancielle, explique Matthieu Collas. Ils ont un défi quotiden à effectuer en relation avec leur formation. Le formateur et le RH disposent bien sur d’un suivi de ce qui a fonctionné ou pas. «Nous répondons donc enfin à la fameuse question de l’application sur le poste de travail des formations Soft Skills et de leur ROI. Cette crise nous a permis d’innover comme jamais!»

Laisser un commentaire0 Commentaires
Texte: Julien Tardy

Julien Tardy est en charge du développement chez Swissnova.

Davantage d'articles de Julien Tardy

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser