Future of work

Une botte secrète humaine au cœur de l’accélération numérique

Le gourou de la gestion Peter Drucker l'a conseillé il y a plus de 20 ans. Et pourtant, il n'a jamais été aussi important qu'aujourd'hui d'associer étroitement les jeunes collaborateurs à la réussite de la transformation de l’organisation. Mes collègues et moi en avons pris conscience récemment avec l'introduction des Digital Ninjas - les jeunes entraîneurs numériques -, qui nous ont aidés à améliorer considérablement la productivité au sein de PwC Suisse. Un outil particulièrement pertinent compte tenu des défis auxquels sont confrontés les dirigeants en période de télétravail généralisé.

Avant la pandémie de Covid-19, les entreprises avaient déjà commencé à investir des sommes considérables dans la transformation de leurs systèmes RH comme Workday, SAP SuccessFactors, Salesforce for Employees. De nombreux responsables RH et managers ont constaté que malgré ces investissements, l’engagement et la productivité des employés n’augmentaient pas comme prévu. La situation s'est aggravée avec le télétravail rendu nécessaire par la crise sanitaire.

Heureusement, des solutions existent afin de saisir les opportunités de gains de productivité que présentent le télétravail. Voici quatre étapes clés qui peuvent contribuer à réaliser un changement positif dans la gestion de la productivité du travail à distance.

  1. Placer des «ninjas» aux avant-postes: Chez PwC Suisse, nous menons de front la formation digitale de nos équipes et le coaching avec des «ninjas», c’est-à-dire des accélérateurs numériques qui donnent un coup de fouet à la transformation numérique. Dans notre entreprise, ce sont souvent les plus jeunes qui aident les plus anciens, les associés, à déceler et saisir les possibilités de numérisation et d’automatisation. Les gains de productivité sont considérables. Le programme de coaching digital de nos associés (Digital Personal Trainers for Partners) a notamment permis de réduire considérablement, de centaines d’heures par an parfois, le temps moyen passé sur certaines tâches.
  2. Analyser la productivité et cibler les solutions: D’après l’une de nos études, la répartition de la productivité est inégale: depuis la généralisation du télétravail, on doit au premier tiers des employés - les super-performants - la hausse de la productivité moyenne. En revanche, un autre groupe d'employés éprouve de grosses difficultés à travailler à distance. Face à cette situation, les employeurs ont un rôle essentiel à jouer dans la préservation de la santé mentale et physique de leur personnel. Ils peuvent lancer des programme de soutien ciblés, faire des sondages auprès des employés sur leur bien-être et leur état d’esprit et mettre en place un coaching continu pour s’assurer que les managers ont les compétences requises pour diriger leur équipe et bien communiquer à distance.
  3. Associer les employés à l'analyse du changement: Les employés ont beaucoup d’idées pour améliorer la productivité; il faut les associer au processus. Si on ne leur dit pas pourquoi tel ou tel système va les aider à vendre plus ou à mieux communiquer, ils ne l’utiliseront probablement qu’au minimum et se débrouilleront autrement pour le reste. En 2018, nous avons mis sur pied le Future Council, un conseil consultatif formé de quinze milléniaux qui apportent leur regard à notre CEO et Human Capital Leader. Cette initiative nous a permis de réduire les coûts et de faire progresser notre programme de transformation en Suisse.
  4. Se munir des bons outils: Il n'existe pas de solution universelle miracle à l’amélioration de la productivité. Chaque société, chaque équipe travaille à sa façon et choisit ses solutions en conséquence. On peut, par exemple, afficher un tableau de bord des chiffres de ventes à un endroit où les commerciaux le verront chaque jour pour qu’il serve de point de départ aux échanges. Les clients qui adaptent leurs outils à leur personnel utilisent généralement des ninjas numériques.

Le mode de travail hybride, conjuguant des temps de travail au bureau et d’autres à la maison, sera probablement la nouvelle norme. Les grandes gagnantes seront les sociétés qui adopteront ce modèle. Répondre aux besoins spécifiques de groupes d’employés-clés et les associer à l’analyse du changement entraînera des gains de productivité durables. L’important est de commencer maintenant, de préférence avec des ninjas.

Laisser un commentaire0 CommentairesHR Cosmos
Texte: Jose Marques

Jose Marques dirige le département People & Organisation Consulting de PwC en Suisse. Il supervise les activités dans le cadre du programme de prospective sur le futur du monde du travail.

Davantage d'articles de Jose Marques

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser