Environ 4 milliards de personnes n'ont pas de protection sociale

Moins de la moitié de la population mondiale bénéficie d'au moins une prestation sociale. Quatre milliards de personnes ne disposent d'aucune protection, déplore l'Organisation internationale du travail (OIT) dans un rapport.

Travail rural.JPG

Dans les zones rurales, 56% de la population n'ont pas de couverture maladie, contre un peu plus de 20% dans les villes. Photo: Keystone

(ats) Cet accès a toutefois "énormément" avancé dans certaines régions du monde. "La protection sociale est un droit de l'homme. Pourtant, elle n'est pas une réalité pour une majorité de la population", a dit devant la presse le directeur général de l'OIT Guy Ryder. Et ce décalage constitue "un obstacle significatif à la croissance économique et au développement".

"C'est inacceptable", dit M. Ryder. Les personnes qui ne bénéficient pas de protection sociale sont "vulnérables" en terme de maladie, de pauvreté, d'inégalités et d'exclusion, ajoute-t-il. Il a souligné les efforts encore à mener mais estime "difficile d'établir des priorités" étant donné l'objectif de couverture globale pour tous.

Moins de 30% couverts entièrement

Au total, 29% de la population peut s'appuyer sur une sécurité sociale globale, en augmentation de deux points par rapport à il y a deux ans. Et seuls 35% des enfants ont vraiment accès à une protection sociale. Les transferts en espèces en faveur des enfants se sont étendus dans les pays à revenus bas et intermédiaires ces dernières décennies mais des Etats ont réduit récemment leurs prestations.

Chez les personnes en âge de travailler, un peu plus de 40% des mères récentes reçoivent une allocation maternité et un peu plus de 20% des chômeurs sont couverts. Un peu plus d'un quart des personnes handicapées se voient donner une prestation.

Parmi les retraités, 68% touchent une pension. Les dépenses publiques constituent en moyenne 6,9% du produit intérieur brut (PIB). Elles varient beaucoup en fonction des régions et sont souvent insuffisantes pour éviter une situation de pauvreté pour ces personnes.

Régions ciblées

Dans les zones rurales, 56% de la population n'ont pas de couverture maladie, contre un peu plus de 20% dans les villes. Il faut environ 10 millions de travailleurs de la santé supplémentaires, relève l'OIT. Plus de 48% n'ont pas accès aux soins de longue durée, en particulier les femmes.

Et près de 60 millions de bénévoles assument la quasi-totalité de ce type de prestations. Avec davantage d'investissements sur cette question, moins de personnes âgées se trouveraient en situation de pauvreté et des millions d'emplois seraient encore lancés, selon l'organisation. Il manque au total plus de 13 millions d'employés qualifiés dans le secteur des soins.

L'OIT recommande d'augmenter les dépenses publiques sur la protection sociale. Elle cible en particulier l'Afrique, l'Asie et les Etats arabes. Les politiques d'austérité contribuent à limiter les avancées en terme de développement à long terme.

La protection sociale doit notamment être étendue dans l'économie informelle. Des marges de manoeuvre budgétaires existent même dans les pays les plus pauvres, affirme l'organisation.