La croissance des offres d'emploi s'est poursuivie au 3e trimestre

Le marché suisse de l'emploi a poursuivi sa progression au 3e trimestre 2018. Selon le baromètre d'Adecco, le nombre d'offres d'emploi a augmenté de 6% en l'espace d'un an. La croissance est ainsi restée ininterrompue depuis fin 2015. La région lémanique affiche une évolution particulièrement dynamique.

Jobs2.jpeg

De juillet à fin septembre, les offres d'emploi ont bondi de 21% en variation annuelle dans l'Arc lémanique. Photo: 123RF

(awp sda) Au regard du trimestre précédent, le baromètre Adecco Group Swiss Job Market Index, publié en partenariat avec l'Université de Zurich a gagné 2% entre juillet et fin septembre, écrit le numéro un mondial du placement de personnel. Toutefois, ajusté des effets saisonniers, l'indicateur présente une modeste croissance de 1%.

L'évolution favorable observée sur la période sous revue reflète notamment une vive demande pour les postes à caractère d'organisation et d'encadrement, explique Adecco Suisse. Dans ce secteur, les offres d'emploi se sont envolées de 25%. En parallèle, les professions liées à l'informatique ont continué de susciter un vif intérêt de la part des employeurs, la croissance annuelle des annonces s'établissant elle à 15%. Depuis le début de l'année, la hausse s'inscrit à 12%.

A l'image du trimestre précédent, les professions de l'industrie et des transports se sont aussi révélées très demandées (+12%). La progression dans ce secteur illustre la tendance à l'embauche dans les domines de la métallurgie et de l'électronique.

Printemps de l'emploi en région lémanique

Selon les régions, l'Arc lémanique s'est une nouvelle fois illustré, affichant une expansion largement supérieure à la moyenne helvétique. De juillet à fin septembre, les offres d'emploi y ont bondi de 21% en variation annuelle. Cependant, un pic de croissance semble avoir été atteint au printemps, l'indicateur présentant un léger repli séquentiel de 1%.

En région lémanique, la demande dans les professions de l'industrie et de la construction s'est révélée particulièrement forte (+64%) par rapport au trimestre correspondant de 2017. Les métiers de ces deux derniers secteurs affichent une forte croissance depuis plus de deux ans déjà, en partie à cause de l'affaiblissement du franc, le choc lié à l'appréciation de la devise helvétique ayant fortement pénalisé l'Arc lémanique après l'abandon par la Banque national suisse (BNS) le 15 janvier 2015 du taux plancher liant franc et euro.

Conséquence de la vive augmentation des deux dernières années, la demande de personnel dans les professions de l'industrie et de la construction a désormais rattrapé son retard. Entre-temps, l'indice des postes vacants a de nouveau atteint un niveau similaire à celui des autres groupes professionnels. Les autres groupes de métiers, tels que ceux de la technique et de l'informatique (+29%), des services aux entreprises (+17%) et des services personnels et sociaux (+10%).

Le nombre d'offres d'emploi a également augmenté en Suisse orientale (+9% en l'espace d'un an) ainsi que dans l'Espace Mitteland (+8%). Dans les autres zones géographiques, la situation est demeurée plutôt stable, les postes vacants ayant crû de 4% dans le nord-ouest de la Suisse, de 3% en Suisse centrale et de 1% dans la région de Zurich.