Les demandeurs d'emplois satisfaits des services des ORP

La très grande majorité des demandeurs d'emploi sont satisfaits des services des offices régionaux de placement (ORP) et des caisses de chômage. Les personnes interrogées voient toutefois un potentiel d'amélioration concernant les mesures du marché du travail.

ORP.JPG

Près de 80% des demandeurs d'emploi suisses déclarent être globalement satisfaits des services des ORP. Photo: Keystone

(ats) Près de 80% des demandeurs d'emploi suisses déclarent être globalement satisfaits des services des ORP, indique le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), qui a mandaté l'étude à la société de conseils et de recherche Empiricon. Celle-ci a interrogé 36'000 personnes en ligne entre août et septembre dans toute la Suisse.

Les aspects ayant obtenu des évaluations supérieures à la moyenne sont la procédure d'inscription, le travail d'information des ORP, l'amabilité des conseillers et leurs efforts pour que les demandeurs d'emploi retrouvent rapidement un travail.

En revanche, les mesures du marché du travail, soit les prestations de l'assurance-chômage pour soutenir la réintégration rapide et durable des sans-emploi, sont considérées comme peu satisfaisantes. Environ un quart des sondés estiment que les cours, les programmes d'emploi temporaires, ou les stages se sont avérés inutiles ou seulement partiellement utiles à leur recherche de travail.

A ce sujet, le SECO précise mener actuellement un projet pilote visant à recourir aux mesures du marché du travail de manière plus ciblée et efficace. Les résultats seront disponibles début 2018.

Caisses de chômage bien notées

Par ailleurs, 85% des demandeurs d'emploi bénéficiant de l'assurance-chômage se disent satisfaits des prestations fournies par les caisses de chômage. Ils saluent notamment la régularité des versements des allocations et des réponses à leurs requêtes, ainsi que l'amabilité des collaborateurs.

A l'inverse, le temps d'attente avant le premier versement et la disponibilité téléphonique de leur caisse de chômage sont plutôt mal notés. Le nouveau système de paiement, ainsi que le développement des applications de cyberadministration, vont permettre d'optimiser encore la qualité des prestations, estime le SECO.