Une firme japonaise va partiellement payer ses employés en bitcoin

Une société japonaise de services en ligne va bientôt proposer à ses salariés d'être partiellement rémunérés en bitcoin, a indiqué une porte-parole de l'entreprise. Le but est de mieux comprendre cette monnaie virtuelle.

Bitcoin.JPG

"Nous espérons améliorer notre propre connaissance de la monnaie virtuelle en l'utilisant vraiment", explique l'entreprise. Photo: Keystone

(ats afp)  GMO Internet, qui offre divers services sur Internet, y compris une propre plate-forme d'échanges de bitcoin depuis mai, donnera à partir de février à ses quelque 4000 employés au Japon la possibilité de percevoir jusqu'à 100'000 yens de leur paie mensuelle 880 francs) en bitcoin, a expliqué la porte-parole.

Les salariés volontaires devraient ainsi recevoir des fractions de bitcoin chaque mois. La plus célèbre des cryptomonnaies a en effet connu une ascension record ces dernières semaines et valait quelque 17'050 dollars l'unité vendredi, selon des données compilées par l'agence Bloomberg, contre moins de 1000 dollars en début d'année.

"Nous espérons améliorer notre propre connaissance de la monnaie virtuelle en l'utilisant vraiment", a ajouté la porte-parole de GMO Internet.

Le groupe va par ailleurs se lancer le mois prochain dans l'activité de "minage" de bitcoin, consistant à contribuer à la création de la monnaie en agrégeant des blocs codés et authentifiés de transactions numériques (principe de la "blockchain"). En échange, les "mineurs" sont rémunérés en bitcoin.

Le bitcoin reste pour le moment essentiellement une valeur spéculative, très peu répandue dans les échanges de biens et services.