23.00 CHF

HRM-Dossiers
197

Une folie quotidienne (no. 48)

L'ouvrage que vos tenez dans les mains révèle un paradoxe: les employeurs ne veulent pas engager de personnes qui présentent des troubles psychiques, pourtant c'est ce qu'ils font souvent, sans le savoir. En fait, la prévalence des troubles psychiques chez les travailleurs est tellement importante que l'économie ne fonctionnerait tout simplement pas sans eux! Par conséquent, au lieu de s'évertuer à tenter d'écarter les candidats qui ne sont pas psychologiquement très équilibrés, les recruteurs feraient mieux d'aborder franchement le sujet des troubles psychiques en s'intéressant aux stratégies de coping. Car ce n'est pas l'envergure des problèmes qui compte, mais celle des solutions. Comme le dit Niklas Baer, auteur principal de cet ouvrage: ce qui est important, ce n'est pas de savoir si tel collaborateur a un tel psychique; il importe seulement de savoir comment lui et l'entreprise peuvent y faire face.

 

 

Table des matières

- Avertissement
- Les résultats en bref
- Première partie:
  Les troubles psychiques au travail, une folie quotidienne
  Lancement de l’étude
  Objectifs de l’étude
  Approche et méthodologie
  Résultats
  Un dilemme fondamental
  Les cadres apprennent de leurs expériences – ou peut-être pas
  Recommandations
  Un grand besoin de connaissances
  Quelques pistes de solutions
- Deuxième partie:
  L’étude-pilote sur les collaborateurs «difficiles»

  Contexte
  Approche et méthodologie
  Les collaborateurs «difficiles»
  Comportement «difficile» au travail
  Fréquence des problèmes
  Réaction du supérieur et de l’équipe
  Le licenciement presque inévitable
  Mise en scène et réaction de la hiérarchie
  Les résultats
  Conclusion
- Troisième partie:
  Un peu de background

  La pandémie des troubles psychiques
  Les défis de la réinsertion
  L’intervention précoce
  Le rôle de l’AI
  Le rôle des employeurs
  Le rôle des ORP
- Conclusion générale
- Bibliographie

 

1. édition 2017, 46 pages